Sur l'Autre Rive

De tous les compagnons perdus
il en est un qui, je le crois,
n'aurait peut-être pas voulu,
si chacun en avait le choix,
une mort autre que la sienne.
Dans l'ombre si longtemps soldat
il s'attendait à ce qu'elle vienne
au terme atteint de son combat.
Il l'avait mené sans faiblir,
vu la victoire enfin venir,
pressenti la libération,
mais deviné les déceptions
de lendemains trop incertains,
dont on avait tant attendu
qu'à la haine ils viennent mettre fin.
C'est sûrement ce qu'il a pensé
à l'heure de la dernière épreuve,
quand sur une mine il a sauté
sur l'autre rive du grand fleuve.

Dr Jean CHARLES
Ancien professeur de faculté


Retour en haut de page