Historique et Objet

"Les Amitiés de la Résistance Française", communément appelées "Les Amitiés de la Résistance", ont été fondées en 1955 et leur déclaration d'existence à la préfecture de Police a été faite le 25 janvier 1956 par Jean-Louis VIGIER, député de Paris. Leur premier président fut Edmond MICHELET, ancien ministre du Général de GAULLE, qui le demeura jusqu'à sa mort survenue en 1970.

Lui succédèrent : M. Georges CHARAUDEAU, de 1970 à 1976, M. Jean-Louis VIGIER, ancien président du Conseil de Paris, de 1976 à 1988, Mme Germaine RICHARD, de 1988 à 1995, M. Christian PIERRE, de 1995 à 2001, et le professeur Charles BÉRÉNHOLC, depuis avril 2001.

"Les Amitiés de la Résistance" s'honorent d'avoir compté ou de compter parmi leurs membres des noms célèbres de la Résistance Intérieure ou des Forces Françaises Libres, notamment :

Fidèles à leur devise : "On se souvient de ce qui nous a unis, on oublie ce qui nous divise", elles ont accueilli et accueillent en leur sein des combattants de la Résistance intérieure ou extérieure de tous horizons politiques ou idéologiques.

Leur but : maintenir des liens de camaraderie et de solidarité nés de l'action commune dans la Résistance, venir en aide aux camarades ou ayants droit des camarades morts pour la France, préserver et perpétuer l'esprit d'union de la Résistance française. Enfin, devant les tentatives de falsification de l'histoire de la seconde guerre mondiale qui sont entreprises depuis quelques années, elles ont créé, en juin 1996, dans un sursaut, un bulletin appelé "LE LIEN" afin de participer aux efforts qui sont faits de-ci de-là pour contrecarrer cette entreprise de désinformation et assurer la pérennité de la Résistance.


Retour en haut de page