LA LUTTE ARMÉE : LES GRANDS MAQUIS
Message de M. Jacques Chirac

MESSAGE DE MONSIEUR JACQUES CHIRAC
Président de la République
lu par Madame Michèle Alliot-Marie, ministre de la Défense
Mont-Mouchet- Dimanche 20 juin 2004

Dans la paix et le silence de ces heures de mémoire, sur cette belle et vieille terre d'Auvergne, rassemblés au pied de ce mémorial où repose un maquisard inconnu, souffle le vent du souvenir, le vent de notre Histoire.

Ici, au Mont-Mouchet, dans ces clairières et ces forêts de la Margeride, sous l'autorité du Colonel Gaspard, maquisards et combattants de l'ombre venus de tous horizons, de toutes origines, de toutes convictions, se sont rassemblés.

Ici, ils se sont levés contre l'ennemi, portés par le même élan, le même Idéal de justice, la même soif de liberté.

Ici, ils se sont dressés contre l'occupant pour défendre, jusqu'au prix de leur vie, notre terre, pour délivrer notre patrie, pour libérer la France.

Avec un courage Inouï, face aux moyens considérables de l'oppresseur, à ses avions, à ses unités blindées, malgré leur infériorité en nombre, ils sont parvenus à retenir, loin du front de Normandie, des forces ennemies importantes.

Dans des combats terribles et des engagements sévères, ils ont résisté. Ils ont ébranlé l'adversaire. Ils ont préparé la victoire.

60 ans ont passé depuis ces journées dramatiques de juin 1944, mais l'émotion reste intacte. La même admiration nous saisit, le même respect, la même reconnaissance, pour saluer le courage et le sacrifice de ces hommes qui ont grandi notre pays.

En ces instants de recueillement, la France se souvient. Je veux rendre hommage, au nom de toutes les Françaises et de tous les Français, à ces héros, glorieux ou anonymes, à tous ces Résistants, à ces combattants des Forces françaises de l'intérieur, à ces maquisards, à ces Français libres. Ils ont gravé des pages importantes de notre histoire, des pages d'espoir.

Face à la barbarie nazie, ils ont témoigné des valeurs humanistes qui éclairent toujours notre route. Ils ont défendu une certaine idée de l'homme et de sa dignité. Ils nous ont permis d'être libres.

Refusant la soumission, ils ont incarné, derrière le général de Gaulle, cette France debout, cette France de l'honneur, fière de sa longue histoire, de ses racines et de sa culture, fière de son génie.

Dans la nuit de l'adversité, animés de cette flamme haute et claire de l'espérance, ils ont brisé toutes les chaînes pour porter et vivre ensemble leur rêve d'un monde de progrès, d'un monde de fraternité et de solidarité, d'un monde meilleur.

Aujourd'hui, souvenons-nous, au plus profond de nos cœurs, de leur combat, de leur sacrifice, de leur exemple ils nous font un devoir : un devoir de mémoire, un devoir de vigilance dans ce monde que déchire trop souvent encore le fracas des armes.

Rappelons-nous, dans cet univers de l'instant, de l'immédiat, souvent de l'oubli, rappelons toujours à nos enfants, qu'il n'est pas d'avenir sans repères, sans fidélité aux leçons de l'histoire, sans courage ni détermination.

N'oublions jamais que c'est quand elle est rassemblée autour de ses valeurs que la France est grande. C'est quand elle est unie qu'elle peut regarder avec confiance l'horizon qui s'ouvre et porter fièrement son message de justice et de paix dans le monde.


Retour en haut de page