Mémoires et Vigilances

En souvenir de Primo Lévi

Chers compagnons des années noires,
Du temps de nos premiers refus,
Vous, les rescapés de l'Histoire,
Souvenez-vous que cela fut.

Jour après jour, l'accoutumance
Rendant les souvenirs diffus
Finit par de l'indifférence.
Souvenons-nous que cela fut.

L'oubli endort la vigilance :
Tentation d'un confort touffu,
Gardons nous des risques de chance,
Souvenons-nous que cela fut.

Ainsi que le dit le poète
Dénonçant des dangers confus,
Méfions-nous de l'immonde Bête.
Souvenons nous que cela fut.

Vincent PLANQUE
du KLB 31212,
à l'Hôpital Lariboisière,
8 Mai 1997 (52e anniversaire)


Retour en haut de page